Interview Aïda DIEYE : réflexologue plantaire au Sénégal

Dernière mise à jour : 21 févr.

Bonjour Aïda. Tout d’abord, je te remercie pour ta participation à cette interview.


interview aida dieye reflexologue dakar
Aida Dieye

Aujourd’hui, grâce à cet échange, tu nous donnes la possibilité de découvrir une discipline paramédicale assez méconnue du grand public : la réflexologie plantaire.


Peux-tu expliquer aux lectrices et lecteurs en quoi consiste ton métier ? Est-ce une pratique paramédicale récente ?


̶ La réflexologie plantaire est une thérapie manuelle fondée sur l’existence, au niveau des pieds, de zones réflexes représentant l’ensemble des organes et des parties du corps traitables à distance par simple pression ou massage de ces points. En Chine, elle revendique plus de 5 000 d’existence. De leur côté, ils ont toujours considéré que le pied était à la fois sentinelle et porte-parole de la santé physique et mentale. L’étymologie du mot « pied » en chinois signifie littéralement « partie du pied qui sauvegarde la santé ». Le docteur William Fitzgerald est reconnu pour être le père fondateur de la podo-réflexologie moderne, il publia un ouvrage intitulé, Zone Therapy, en 1917.


Puis les travaux d’Eunice Ingham, nous donneront une cartographie précise des zones réflexes. On lui doit la reconnaissance et la diffusion de l’actuelle réflexologie. Elle publia un livre intitulé The Feet can tell, en 1938.


Nos pieds parleraient pour nous. Mieux, ils mettraient en évidence des éléments de notre vie que nous aurions occultés. D’où ma question : peut-on réellement agir sur tout un corps rien qu’en manipulant des pieds ? Et faire en sorte que ce corps se porte mieux, qu’il soit guéri ?


̶ En énergétique chinoise, ce sont les principes universels qui régissent aussi bien le macrocosme que le microcosme. Ainsi l’humain est bâti à l’image de l’univers, composé de terre (yin) et de ciel (yang), et est animé des cinq éléments : Eau, Bois, Feu, Terre et Métal. Selon le même principe, le pied est fait à l’image de l’humain, tel un hologramme portant la mémoire du tout.


Voici un exemple plus explicite : toute maman a pu constater que les bébés lorsqu’ils font leurs dents ont des fesses rouges. Quel est le lien entre faire les dents et avoir les fesses rouges ? Il n’existe aucune raison d’ordre physiologique connu à ce jour qui pourrait expliquer ce phénomène. Par contre, en énergétique chinoise, aussi bien les dents que le bassin sont sous la dépendance de Rein-Vessie qui sont les ministères de l’élément Eau. Sur ces zones réflexes au niveau du pied, le bébé ressentira une légère douleur et nous verrons une modification des tissus.


Une tristesse, une anxiété, nous agirons sur la zone réflexe du plexus solaire au niveau du pied qui sera souvent douloureuse. En énergétique chinoise, l’on vérifiera l’élément Métal avec ces deux ministères Poumon (yin) et Colon (yang).


Quelles sont les formations que tu as choisi de suivre pour pouvoir pratiquer ton métier ? Ou les as-tu faites ? Tes formations sont-elles exclusivement initiales ou également continues ?


̶ J’ai débuté avec une formation sur « le toucher réflexe » avec Geneviève Larroque Daran, à Labège en France.


Et j’ai ensuite suivi les formations de Mireille Meunier : la réflexologie plantaire et l’énergétique chinoise appliquée à la réflexologie plantaire à Saint-Antoine au pied du Ver cor en France. Mireille Meunier est auteure de deux livres de référence en la matière : Manuel approfondi de la réflexologie plantaire et L’énergétique chinoise appliquée à la réflexologie plantaire.


Entre ces deux formations, je me suis formée au Reiki avec Dominique Billoud à Dakar.

J’ai aussi découvert la réflexologie ayurvédique et le champissage indien avec Deborah Beurel à Paris.


Depuis combien d’années pratiques-tu ?


̶ Sept ans. Que le temps passe vite…



Quelles sont les principales pathologies pour lesquelles les gens viennent te voir ?


̶ Nous ne parlons pas de pathologie qui est un terme médical mais plutôt de déséquilibre. Mes clients viennent car ils sont sujets au stress, ce dernier provoquant diverses tensions corporelles : perte du sommeil, déséquilibres circulatoires, immunitaires, cardiaques, lymphatiques et gastriques. Les déséquilibres sont multiples…


Ta clientèle est-elle plutôt masculine ou féminine ? Pourquoi, à ton avis ?


̶ Au début plutôt féminine, car on trouvait souvent la réflexologie dans des centres d’esthétique fréquentés en majorité par des femmes. Aujourd’hui ma clientèle est un peu plus mixte. Peut-être due au fait que les entreprises font de plus en plus appel à des réflexologues afin de réduire le stress de leurs employés.


Peux-tu également soigner les bébés et les femmes enceintes ?


̶ Lors des poussées dentaires, nous avons de bons résultats. Concernant les femmes enceintes qui vont traverser de véritables changements hormonaux, la réflexologie permet de bien les accompagner et elles ressentent un véritable mieux être. Elles repartent les pieds légers car leur circulation sanguine s’est améliorée. L’énergie est parfois ralentie car le corps fonctionne à plein régime pendant cette période.



Comment se déroule une séance de réflexologie plantaire ? Combien de temps dure-t-elle en moyenne ?


̶ La séance débute par une anamnèse. Ma cliente va me décrire les troubles qu’elle ressent et ses attentes par rapport à la séance. Elle va ensuite s’allonger le plus confortablement possible et la séance peut débuter. Je vais commencer par un massage de relaxation au niveau des pieds. Je vais ensuite grâce aux informations qu’elle m’a transmises agir sur les zones réflexes correspondantes aux troubles grâce à une technique de digit pression. Cette technique sera yinisante (lente) ou yangisante (rapide) selon le rééquilibrage souhaité. Une musique relaxante et des huiles essentielles seront diffusés afin d’atteindre un état de relaxation profond. J’aime terminer ma séance par du Reiki afin de transmettre un peu plus d’énergie.


La première séance peut durer une heure trente et ensuite les séances dure généralement une heure.


Lorsque l’on parle de réflexologie plantaire, on parle également d’ « énergétique chinoise ». Peux-tu nous expliquer pourquoi et comment sont reliées ces deux disciplines ?


̶ En réflexologie plantaire, je travaille aussi bien sur les zones symptomatiques que sur les zones physiologiques. Mais je fais d’abord un bilan des cinq éléments, en m’appuyant sur l’élément correspondant au déséquilibre. Par exemple pour les problèmes ostéo musculaire, je vais vérifier l’élément Bois avec ces deux ministères Foie (Yin) et Vésicule biliaire (Yang) afin d’identifier le manque ou l’excès de yin et de yang dans ces deux éléments et les rééquilibrer grâce à un toucher spécifique sur ces zones.


En Chine, le pied est considéré comme la racine de l’arbre. Quand la racine n’absorbe plus l’eau de la terre, l’arbre meurt. Quand une partie du corps fonctionne mal, l’énergie vitale est entravée, elle ne parvient plus à circuler dans l’organe malade. Elle retourne vers le pied. Au niveau de la plante, on trouve alors un point sensible. Cette sensibilité signale la déficience de l’organe correspondant.



À priori les mentalités avancent et l’Organisation Mondiale de la Santé qualifie la réflexologie plantaire de « médecine complémentaire ». En quoi ta discipline paramédicale vient -elle compléter la médecine classique ?


̶ Elle permet de renforcer le système immunitaire car elle lutte activement contre le stress. Lorsque l’on va se faire opérer on est souvent en état de stress. La réflexologie améliore la circulation nerveuse. Après une opération, on a besoin de récupérer et de retrouver un état de calme. Une bonne nuit de sommeil permet au corps de mieux récupérer. Ce que l’on cherche en réflexologie c’est que le corps retrouve son état d’équilibre ou homéostasie. Après une prise médicamenteuse, la réflexologie permet d’éliminer les toxines.


Doit-on forcément souffrir de quelque chose pour faire une séance de réflexologie plantaire ? Tes soins peuvent-ils être préventifs ?


̶ L’adage « mieux vaut prévenir que guérir » est aussi valable pour la réflexologie. La réflexologie permet de faire circuler l’énergie vitale, améliore la circulation nerveuse, lymphatique et sanguine.


Ou alors, on peut tout à fait avoir l’envie de se relaxer en profondeur, de mettre son corps au repos afin de ressentir un profond bien et mieux être. Après une séance de réflexologie on passe souvent une meilleure nuit. Le lendemain on a plus d’énergie. J’ai des clients qui viennent souvent parce qu’ils sont tout simplement fatigués.


La réflexologie plantaire semble s’être bien implantée dans les mentalités européennes. De plus en plus de personnes font appel à des professionnels comme toi pour se soigner en Europe, aux États-Unis et au Canada. Et à Dakar, quel est le constat ?


̶ Ces pays proposent des formations en réflexologie plantaire et ils ont aussi des fédérations regroupant l’ensemble des thérapeutes certifiés. Les soins en réflexologie sont pris en charge par certains organismes de santé et donc remboursés. Cela n’est malheureusement par le cas chez nous, à Dakar.


Il y a-t-il des personnes pour qui la réflexologie plantaire est contre-indiquée ?


̶ Les contre- indications sont peu nombreuses, mais elles existent quand même. Un réflexologue ne fera pas de séance à des personnes ayant eu une phlébite récemment pour ne pas remettre en circulation un caillot de sang, ni aux femmes enceintes lors du premier trimestre de grossesse.


La réflexologie plantaire est également contre-indiquée pour des personnes ayant eu une entorse ou une fracture récemment, ainsi que lors de certaines atteintes dermatologiques.


Et si on craint les chatouilles sous les pieds, on peut quand même venir se faire soigner ? Peut-on bénéficier d’une séance ?


̶ Les points sont précis et la pression adaptée à la personne car nous essayons d’atteindre le tissu conjonctif. Durant ces années de pratique, je n’ai rencontré qu’une jeune femme chatouilleuse. Nous avons pu faire la séance grâce à des exercices de respiration adaptée.


Aïda, un grand merci pour avoir éclairé nos lanternes et pour avoir pris le temps de nous expliquer en quoi consiste ton métier, la réflexologie plantaire.


Pour contacter Aïda DIEYE



Téléphone : +221 78 301 76 76 / Nyelenie Maison SAHEL dans le quartier du Virage, à Dakar

E-mail : aidadieye2005@yahoo.fr

Sur Facebook et sur Instagram

Crédit photo : Aïda Dieye et Pixabay


#AidaDieye #Réflexologieplantaire #Sénégal #Dakar #reiki #interview #soins #consultation #praticienne #cabinet

264 vues1 commentaire