Interview de Balla NIANG, fondateur du Centre Culturel GUELEWAR de Ngaparou au Sénégal

Dernière mise à jour : 25 mars

Retour sur l’interview que m’avait accordé Balla Niang en 2020, le propriétaire du Centre Culturel de Guelewar.


centre culturel guelewar ngaparou senegal
Centre Culturel Guelewar Ngaparou

Bonjour Monsieur Niang. Tout d’abord, je vous remercie d’avoir accepté de répondre à mes questions. Aujourd’hui, vous allez nous parler un peu de vous, mais surtout du centre Culturel GUELEWAR, un endroit formidable que j’ai eu l’occasion de visiter il y a quelques jours. C’est parti !


Depuis combien d’années êtes-vous de retour au Sénégal ?


- Depuis aout 2014, avec des allers et retours entre la France et le Sénégal.


Pourquoi être revenu après vingt ans ?


- Parce que c’était l’heure pour moi de rentrer au pays. Et après 20 ans de vie professionnelle dans l’encadrement des jeunes en France, je pensais être plus utile pour la jeunesse de mon pays avec un projet qui pourrait contribuer à l’amélioration des conditions d’études des élèves et étudiants de Ngaparou / Somone et environs.


Pourquoi avoir choisi de vous installer sur la Petite Côte et pas sur la capitale ?


- Notre association française « Association pour le Développement par l’Environnement au Sénégal » (A.D.E.S) étant à l’origine de la création du collège devenu lycée de NGAPAROU, nous avons décidé de nous y installer à notre retraite. La vie sur la Petite Côte est plus agréable que sur Dakar.


Maintenant, rentrons dans le vif du sujet et parlons du centre Culturel GUELEWAR de Ngaparou. Qui est à l’initiative de la création de ce centre ? Pourquoi ?


- Comme je l’ai dit plus haut, nous suivons depuis sa création en 2003, l’évolution du collège de Ngaparou / Somone dont nous sommes, mon épouse et moi, à l’origine.

Une association italienne y avait construit une bibliothèque qui n’a jamais été fonctionnelle. Le collège a grandi pour devenir en 2008, je crois, un collège/lycée. En 2010, nous apprenons qu’il n’y a pas d’ouvrages de disponibles pour les élèves de la 2de à la Terminale.

Et il n’existait aucune bibliothèque fonctionnelle dans la zone de Ngaparou, de la Somone, et de Nguérigne, d’où proviennent les élèves. Nous avons alors projeté à A.D.E.S de réaliser cet équipement indispensable pour les élèves, pour les amateurs de livres et qui fait défaut dans la zone ciblée : une bibliothèque qui fonctionne.


Quelle est la date de l’inauguration officielle du Centre Culturel GUELEWAR ?


- Le centre GUELEWAR a été inauguré officiellement en mars 2019, en présence de représentants de toutes les associations françaises et belges qui ont participé à son financement.

Le bâtiment annexe, comprenant la chambre bibliothécaire, la chambre stagiaire ou bénévole, la cuisine, la réserve et les toilettes publiques, vient d’être terminé.


centre guelewar senegal
Centre culturel Guelewar - Inauguration

Pourquoi avoir choisi un portrait de SEMBENE pour illustrer la devanture du Centre ?


- Dès la création d’A.D.E.S, nous avons instauré un principe de base : nous n’assistons pas nos partenaires locaux, mais nous donnons un coup de pouce à des groupes de personnes organisées qui, sans attendre une aide extérieure, se prennent en charge pour essayer de répondre aux besoins de la collectivité.


centre guelewar senegal
Portrait d'Ousmane Sembene

SEMBENE Ousmane aborde, dans son film « GUELWAR », le thème de l’assistanat à travers les multiples aides internationales dont nos pays africains sont si dépendants et fustige, l’attitude de dirigeants politiques qui enferment leurs populations dans cette dépendance.

Nous partageons cette position et avons fait de lui, en hommage à son message et à ses idées développées travers son œuvre littéraire et cinématographique, le parrain du centre et donné le nom de GUELEWAR à l’association sénégalaise que nous avons créée pour le gérer.


Aujourd’hui, l’association regroupe combien de bénévoles ?


- Les 35 membres de l’association GUELEWAR sont par définition des bénévoles potentiels lorsque l’action le nécessite : le ciné-club, la braderie, le ménage et le rangement...

L’association n’a pas de personnel pour gérer le Centre. J’assure donc avec mon épouse Liliane DUVAL le fonctionnent de la bibliothèque du lundi au samedi en périodes scolaires de 9 h 30 à 13 h 30 et le lundi, mercredi et jeudi de 16 h 30 à 19 h. (Attention, depuis l'interview, les horaires ont changé. Consulter le site internet pour plus d'informations)

Deux membres de l’association viennent nous renforcer le mercredi matin.

Pendant les périodes de vacances scolaires, nous assurons des permanences deux matinées par semaine.


J’ai cru comprendre qu’en plus d’être très accueillant de par son infrastructure, le centre a été construit dans un souci de respect environnemental. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?


- La construction au Sénégal est standardisée et offre, dans de rares cas, une originalité. Nous avons voulu démontrer qu’il est possible de construire autrement en utilisant moins de ciment et faisant recours à des matériaux locaux, naturels : la terre, la latérite pour les murs avec des Blocs de Terre Compressés (B.T.C), le coquillage à la place du carrelage pour le sol.

Nous pensons plus tard alimenter le centre en énergie solaire.


Que propose le Centre Culturel GUELEWAR?


- Les activités principales restent celles liées à la bibliothèque : le prêt de livres, la documentation sur place, l’espace de travail personnel, l’accueil de classes, l’accès à l’outil informatique (utilisation en bureautique, recherche sur internet…).


Nous déployons également tout un panel d’activités ouvertes au grand public :

- conférences, expositions, soirées astronomie, projections cinématographiques, rencontres avec les auteurs et les réalisateurs, cours de français, de wolof, club de bridge…

- des groupes thématiques de réflexions et d’actions : microjardinage, la fabrique de pain avec les céréales locales et enrichies au moringa et aux algues marines, le « Zéro Déchet ».


Des ventes braderies d’objets divers collectés avec le concours de nos amis pour notre auto financement.


Quels sont vos principaux objectifs sur le court et le long terme ?


- Le Centre GUELEWAR est enfin achevé dans sa phase construction. Je profite de l’occasion pour remercier les deux associations initiatrice et gestionnaire du projet (A.D.E.S, GUELEWAR), les associations amies et les particuliers qui ont participé au financement pour que ce projet soit aujourd’hui une réalité.


L’essentiel du matériel et équipement en place depuis novembre 2017 est prêté ou mis à disposition par des membres de l’association pour que le centre soit opérationnel.

Nous allons maintenant rechercher le financement pour l’équipement en tables, de photocopieurs, de vidéo projecteur, la sonorisation, le renouvellement du parc informatique …

Plus tard, trouver les moyens de pérenniser un poste de bibliothécaire et d’un poste de personnel d’entretien.


Le centre GUELAWAR est-il ouvert au public ? Doit-on être membre pour pouvoir profiter de la bibliothèque et de la médiathèque ?


- Le Centre GUELEWAR est ouvert à tout public : scolaires ou simples usagers, jeunes et adultes.

L’accueil en bibliothèque et l’accès aux outils informatiques sont libres et gratuits en fonction de la disponibilité des places. L’espace bibliothèque peut accueillir simultanément 24 personnes.

Pour le prêt de livre(s), il faut par contre être détenteur d’une carte à 1 000 frs valable du 1er novembre au 31 octobre.

Ceux qui le souhaitent peuvent devenir membres de l’association : il suffit d’avoir plus de 21 ans et de s’acquitter de sa cotisation annuelle de 7 500 frs.


centre guelewar senegal
Conférence, débat et lecture au Centre Guelewar

Juste derrière le Centre, à même pas cinquante mètres, se trouve le Lycée Sérigne Mamadou Léna-Diop de Ngaparou. L’implantation du Centre Culturel, à quelques mètres de cet établissement est-il le fruit du hasard ?


- Nous avons l’habitude de toujours compter sur nous même dans tout ce que nous entreprenons. Lorsqu’avec mon épouse, nous avons eu l’idée de proposer à A.D.E.S le projet de création de bibliothèque à NGAPAROU, naturellement j’ai décidé de l’implanter sur un terrain qui m’appartient et qui se trouve en face du Collège. J’avais décidé que tant que le projet restait éducatif ou social, l’association gestionnaire en aurait la jouissance. Nous avions besoin de notre apport financier associatif et de nos différents partenaires pour l’édification du bâtiment.


Quels sont les projets que vous menez de connivence avec l’école, ses enseignants et ses élèves ?


- Les élèves du collège et du lycée de Ngaparou sont nos premières cibles du fait de la proximité. Ces deux dernières années, nous avons accueilli avec leurs professeurs ou avec des intervenants extérieurs :


- des classes entières de 4e du collège pour des études d’œuvres au programme,

- des élèves de 3e pour des réunions d’information et de préparation à l’examen du Brevet,

- des ateliers d’écriture,

- des conférences ou projections avec des groupes d’élèves, le club de philosophie ou le club littéraire du lycée,

- les élèves de 2ds S lors de la première conférence sur l’astronomie.


Tous les établissements scolaires publics et privés des trois localités ciblées ont été visités et informés du projet de création de cette bibliothèque avant (pendant la phase d’écriture du projet) et après (invitation à la journée portes ouvertes lors de l’ouverture du Centre).

Les enseignants de ces établissements sont très peu à avoir visité ou faire visiter à leurs élèves le Centre GUELEWAR, à l’exception de deux établissements privés, un de Ngaparou et un de Somone.

Mais nos usagers élèves font connaître le centre et sont nos meilleurs « ambassadeurs » auprès des élèves des autres établissements.


Avez-vous besoin de livres, de romans, de BD ? Est-il possible de faire des dons à la bibliothèque ? Si oui, quels sont les types d’ouvrages que vous recherchez actuellement ?


- Malheureusement nos linéaires d’exposition de livres se sont avérés très rapidement insuffisants compte tenu de la quantité de livres reçue grâce à une association partenaire.

Mais nos besoins sont donc toujours réels, mais ciblés : romans d’auteurs africains, livres d’introduction à la philosophie, livres de droits, livres traitant de l’Histoire africaine, livres pour enfants, jeux, BD, et livres de contes.


centre guelewar senegal
Le coin bibliothèque du Centre Guelewar

Vous arrive-t-il de faire appel à des stagiaires au sein du centre Culturel ? Si oui, à qui doivent-ils s’adresser pour soumettre leur candidature future ?


- Nous n’avons pas encore fait d’appel à des stagiaires ou des bénévoles. Nous attendions de terminer le bâtiment annexe qui a été réalisé en partie pour héberger des stagiaires capables de gérer un accueil en bibliothèque, de gérer et d’organiser un fonds documentaire, d’animer des ateliers selon leurs spécialités en direction d’un public enfants, adolescents et jeunes adultes (étudiants en écoles de bibliothécaires, animateurs socioculturels, éducateurs spécialisés, étudiants en informatique, infographiste, spécialistes ou amateurs en photographie et/ou vidéo …).

Ils peuvent adresser leurs candidatures par mail à l’association GUELEWAR à cette adresse : cdingaparou@gmail.com


Je vous remercie d’avoir accepté de répondre à mes questions. Personnellement, après ma visite du centre GUELEWAR, j’ai vraiment été charmé par les lieux et tout ce qu’il propose. Je souhaite une longue et belle vie à votre centre culturel. Encore bravo pour tout ce que vous avez mis en place !


centre guelewar senegal
Le Centre Guelewar de Ngaparou - Sénégal

Crédit images: Centre Guelewar Ngaparou


#interview #centreguelewar #senegal #centreculturel #bibliothèque #ngaparou #petitecôte #initiative #association #culture #littérature #Afrique #cinéma

285 vues0 commentaire