LES ICÔNES DE KIMIA – Karen ADÉDIRAN NDANGA – Littérature Jeunesse

Dernière mise à jour : 21 févr.

DANS LA BIBLIOTHÈQUE DE LUCAS


les icones de kimia afroconscience
Les Icônes de Kimia

Style : jeunesse, Histoire, illustrations, personnages d’Afrique


De quoi parle le livre ?


Le livre parle de 10 grands personnages africains. Chaque personnage a vécu dans un pays différent, avec des histoires et des époques différentes. Et chacun a mené un combat pour le continent africain et les Africains. C’est Kimia, une petite-fille qui va nous expliquer, tout au long du livre, quelle leçon nous retenons sur les personnages. Elle te pose des questions à la fin de chaque présentation pour voir si tu as bien compris. Elle dit souvent : « Mamie m’a raconté… » au sujet de l’Histoire de l’Afrique.


« Curieuse et intéressée par l’Histoire de son continent, c’est grâce à sa grand-mère qu’elle découvre la grandeur de l’Afrique impériale mais aussi les raisons qui l’ont menée à son déclin. » (Quatrième de couverture)


Avant de lire le livre, je connaissais quelques-uns des personnages, mais j’ai surtout appris beaucoup sur eux grâce à ce livre illustré. Par exemple, je ne connaissais pas l’histoire de Cheikh Anta Diop ou de Winnie Mandela. Je savais juste qu’elle avait existé mais je ne savais pas le rôle qu’elle avait joué aux côtés de son mari, Madiba.


Ce sont les deux personnages historiques dont j’ai choisi de vous parler un peu plus.


Winnie Mandela (Afrique du Sud, 1936-2018):


Elle s’est battue aux côtés de son mari contre la ségrégation raciale. Et pendant que Nelson Mandela était en prison, elle a décidé de continuer malgré les tentatives d’assassinat contre elle, les arrestations et tout le reste. Même si on cherchait à l’empêcher de faire ce qu’elle voulait faire, elle a continué de lutter. Pour moi, c’est une justicière. Grâce à ce livre, j’ai découvert ce qu’est la ségrégation raciale et je pense qu’elle n’aurait jamais dû exister !


« Winnie Mandela a joué un rôle important dans la libération des Noirs d’Afrique du Sud. Elle a mené le combat au quotidien et a fait en sorte que Madiba ne tombe pas dans l’oubli. » (P.63)


Cheikh Anta Diop (Sénégal, 1923-1986):


Il était un égyptologue, un écrivain, un historien, un scientifique, un anthropologue et un homme politique ! Il a prouvé que les Égyptiens, qui étaient une civilisation très développée et en avance sur toutes les autres, n’avaient pas la peau blanche, mais la peau noire. Cette révélation n’a pas plu aux toubabs et du coup, ils l’ont fermement attaqué, ainsi que ses projets. Il a alors décidé de faire une réunion mondiale pour prouver que ce qu’il disait était la vérité. Il a réussi, car personne n’avait de preuve scientifique pour dire le contraire. Ça a déclenché une révélation totale. C’est l’un des plus grands savants du XXe siècle. Aujourd’hui, à Dakar, l’Université porte son nom. J’ai choisi de vous parler de lui, car j’admire son courage et son combat jusqu’au bout.


« Cheikh Anta Diop a résisté à toutes les attaques sur ses œuvres. Sur le plan scientifique, personne n’a réussi à apporter des preuves tangibles pour nier les résultats avancés de ses recherches. » (P. 42)


Ce que j’ai aimé dans ce livre :


J’ai bien aimé comment ils expliquent les personnages. Ça change de l’Histoire dont on nous parle à l’école et ce que l’on nous dit sur la France. Là, ça parle de l’Afrique. J’ai aussi trouvé que les illustrations sont bien faites et les couleurs sont agréables. Et en plus, à la fin, il y a des quizz pour vérifier si on a bien appris les histoires des personnages célèbres.


Ce que je n’ai pas aimé dans ce livre :


J’ai tout aimé dans ce livre illustré.


Littérature Jeunesse. Histoire multiculturelle pour enfants.

Á partir de 10 ans, 90 pages, sorti en février 2021, aux éditions @Afroconscience.


Chronique rédigée par Lucas Barbé, 10 ans et demi, passionné par les Legos, les livres et les jeux vidéo.


#lesiconesdekimia #litteraturejeunesse #afroconscience #karenadediranndanga #labibliothequedelucas

103 vues0 commentaire