À LA DÉCOUVERTE DES FAMILLES D’ẬMES – Bruno SBILLE et Dominique de THIER – Ésotérisme

Dernière mise à jour : 21 févr.


a la decouverte des familles d ames bruno sbille dominique de thier
A la découverte des familles d'âmes

« Nous ne sommes pas des humains vivant une expérience spirituelle,

nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine. »


Aujourd’hui, je vais vous présenter un ouvrage qui n’est pas un roman. Par la même occasion, je vous ouvre un peu la porte de ce que je pourrais appeler « ma bibliothèque secrète ». Pour celles et ceux qui ont lu mes deux premiers romans, vous avez compris qu’ils sont truffés de messages, de métaphores et de clins d’œil qui se rapportent au monde de l’intangible. Ceci n’est pas le fruit du hasard. Je m’intéresse depuis plus de vingt ans à des sujets très variés en relation directe ou indirecte avec le monde de l’ésotérisme et je pratique également certaines « techniques » inhérentes à ce monde.


Assez parlé de moi et place à ce livre très instructif À la découverte des familles d’âmes qui s’ouvre sur cette citation d’Oscar Wilde : « Le but de la vie est le développement personnel. Parvenir à une parfaite réalisation de sa nature, c’est pour cela que nous sommes ici. Les gens ont peur d’eux-mêmes aujourd’hui. Ils ont oublié le plus haut de tous les devoirs, le devoir que l’on se doit à soi-même. Naturellement, ils sont charitables. Ils nourrissent les affamés et vêtent les pauvres ; mais leurs propres âmes meurent de faim et sont nues. »


Le premier chapitre présente les différentes familles d’âmes incarnées sur terre. Elles sont au nombre de cinq : les Bâtisseurs, les Artisans de la Paix, les Visionnaires, les Passeurs (reliés au chakra couronne) et les Sages (reliés à tous les chakras). Dès l’instant où nous naissons, c’est-à-dire que notre âme s’incarne, nous intégrons l’une de ses cinq familles. Chaque famille a ses missions d’âmes et ses particularités et certaines familles, comme les trois premières cités ci-dessus, sont divisées en deux. Dans la famille des bâtisseurs, il y aura les bâtisseurs rouges (reliés au chakra racine) et les bâtisseurs orange (reliés au chakra sacré). Dans la famille des artisans de la Paix, il y aura les artisans de la Paix jaunes (reliés au chakra du plexus solaire) et les verts (reliés au chakra du cœur). Les visionnaires bleus (reliés au chakra de la gorge) et les visionnaires bleu indigo (reliés au chakra du troisième œil).


L’ouvrage propose ensuite une présentation très détaillée de chaque famille d’âmes.


« La famille des bâtisseurs est venue expérimenter le plan physique : tout ce qui est relié au corps, au matériel, au concret, aux besoins de base (abri, nourriture, sexualité, territoire) et à la survie. C’est le cerveau reptilien, le tronc cérébral, qui domine chez eux, c’est le siège de l’instinct. […] La blessure du Bâtisseur est la blessure de la trahison. […] Sa raison d’être, ce qu’il est venu faire sur Terre, c’est canaliser son énergie débordante pour ouvrir la voie, rompre avec le passé et construire ou embellir un monde nouveau, mieux adapté à l’évolution de la société. Ses freins sont la méfiance et la peur d’être à nouveau abusé, trahi, trompé. »



« Les Artisans de la Paix sont venus expérimenter le corps émotionnel. Ils seront donc confrontés à leur hyperémotivité, à leur difficulté à mettre à distance l’émotion d’autrui, à leur amour ou passion débordante. […] Leur moteur est la passion ou l’amour. […] Leurs qualités principales sont la sensibilité, la créativité, les talents artistiques, l’originalité, la spontanéité, la simplicité, l’amabilité, la générosité, la serviabilité, la facilité à tisser des liens. […] La blessure de l’Artisan de la paix est la blessure d’abandon. Il sera donc fort sensible au deuil, aux séparations, aux fins. Il les vivra de manière intense comme des abandons. […] Ses freins sont sa tendance à s’abandonner et à tout faire pour se faire aimer. Il pourra donner se « boussole intérieure » à l’autre pour éviter toute séparation. »



« La famille d’âmes des Visionnaires est venue expérimenter le corps mental, tout ce qui concerne la réflexion, le raisonnement, l’intuition, la capacité d’analyse ou encore, plus généralement, le savoir. C’est le néocortex, le cortex cérébral qui domine chez eux. C’est le siège du conscient, de la raison. Parmi leurs qualités, on peut citer une grande capacité d’analyse et de raisonnement, l’authenticité, la sincérité, l’autonomie, la perspicacité, l’intuition, la clairvoyance, la pédagogie. Face à une difficulté ou une situation de stress, ils réagissent par le déni ou l’indifférence, comme s’ils envoyaient ce message subliminal : « Vous n’existez pas, et moi non plus ». La blessure du Visionnaire est la blessure du rejet. C’est-à-dire que, dès qu’il s’aligne à son énergie, à sa vérité intérieure, il craint le rejet. Sa raison d’être, ce qu’il est venu faire sur Terre, c’est favoriser l’évolution par la connaissance, les communications, les innovations technologiques, la création de nouveaux concepts. Ses freins sont sa peur de s’incarner et de rayonner dans sa couleur ainsi que ses croyances limitantes qui bloquent son évolution. »



« Il n’y a qu’un seul type de Passeurs. Les Passeurs sont venus expérimenter le corps spirituel, communément appelé « l’âme ». La partie du cerveau qui prédomine est la glande pituitaire, siège de la conscience universelle. Parmi leurs qualités, on peut citer l’enthousiasme, l’entrain, le positivisme, une prédisposition à la compassion, une conscience sociale, des dons de guérison. […] La blessure du passeur est la blessure de la persécution, sous forme d’humiliation ou d’injustice. Sa raison d’être, ce qu’il est venu faire sur cette Terre, c’est éveiller les consciences par des soins, par des dons, par de l’enseignement et/ou de l’accompagnement personnalisé, en vivant une vie en accord avec ses valeurs. Son défi pourrait donc être résumé comme ceci : « J’apprends à aimer qui je suis en manifestant mes dons. Je choisis de prendre soin de moi en premier et je vis en accord avec mes valeurs profondes. »



Enfin, l’ouvrage aborde la famille des Sages, mais de manière très brève : « Nous ne nous étendrons pas sur cette famille, car elle ne concerne qu’une partie infime de la population. Non pas que nous ne soyons pas intéressés par les minorités, mais l’objectif de notre livre est d’apporter des informations qui vous permettront de mieux vous connaître, de mieux fonctionner et d’évoluer. Les Sages étant présents pour rayonner et servir de modèles n’ont pas besoin de ces informations. […] Comme son nom l’indique, les êtres appartenant à cette famille d’âmes ont développé leur potentiel de sagesse dans toutes les dimensions de leur être : physique, émotionnelle, mentale, spirituelle. Les Sages ne sont donc pas venus expérimenter une dimension de l’être. Ils sont venus aider l’humanité en montrant l’exemple d’un équilibre rayonnant. »


Voici donc une brève présentation de ce que cet ouvrage très intéressant vous propose. Et si j’ai su éveiller votre curiosité, je vous invite à le lire. Il y a aussi un autre livre sur le même thème, sorti en mai 2013, intitulé Les familles d’âmes et écrit par Marie Lise Labonté.


Alors, à votre avis, à quelle famille d’âme appartenez-vous dans cette incarnation ?


301 pages / sorti en septembre 2019 aux Éditions Exergue

Images d'illustration: Pixabay

Découvrez également les flammes jumelles avec le manuel de Géraldine Garance: Vivre (enfin) sereinement votre relation de flammes jumelles.


#dominiquedethier #brunosbille #aladecouvertedesfamillesdames #incarnation #esoterisme #ouvrage #mondeinvisible #spiritualite #editionsexergue #ouvragespecialise #famillesdames

404 vues0 commentaire