LE HIBOU N’EST PAS MANCHOT – Emmanuel Trédez – Littérature Jeunesse

Dernière mise à jour : 21 févr.

DANS LA BIBLIOTHÈQUE DE LUCAS

le hibou n est pas manchot emmanuel tredez
Le Hibou n'est pas Manchot

Style : jeunesse, policier, fantaisy, humour


De quoi parle le livre ?


Le livre parle d’un hibou qui est l’inspecteur Archie Duc. Il a un stagiaire qui s’appelle Léo le Coq. Tous les deux, ils vont résoudre des enquêtes criminelles.


Première enquête : Le dernier chant de l’alouette


« Il était 18 h 30 lorsque la commissaire Holgersson passa la tête dans le bureau de l’inspecteur Duc. Elle s’était mise sur son trente-et-un. — Tu es bien chic, Selma ! Tu sors ? L’oie ouvrit de grands yeux. — Rassure-moi, Archie, tu n’as pas oublié que je t’emmène au spectacle ? » (P.13)


Seconde enquête : Le dindon y laisse des plumes


« Marcel Pigeon était sur un petit nuage depuis qu’il avait rencontré Blanche, une adorable colombe. C’est à la bijouterie où il travaillait comme vendeur qu’il a fait sa connaissance. Elle cherchait une bague. » (P.39)


Troisième enquête : Le Grand-Duc tire sa révérence


« Ce matin-là, Madeleine Linotte venait d’apporter son courrier à l’inspecteur Duc. Une lettre attira son attention : l’enveloppe portait le sceau de la maison du Grand-Duc. Le hibou la décacheta. Il était invité à participer à la fête que son lointain cousin, le Grand-Duc Anatole, organisait pour ses soixante-dix ans. » (P.69)


Quatrième enquête : Scandale aux Œufs olympiques


« Dans quelques heures s’ouvriraient à Ornithopolis les 10e Œufs olympiques : pendant plus d’une semaine, les meilleurs sportifs de tout plumage venus des cinq continents s’affronteraient sur terre, dans l’eau et dans les airs. […] La commissaire Holgersson avait confié à Archie Duc la lourde mission d’assurer la sécurité des sportifs et du public pendant toute la durée des Œufs olympiques. » (P.111 et P.113)


Ce que j’ai aimé dans ce livre :


J’ai tout aimé dans ce livre, comme, par exemple la manière dont l’inspecteur Archie Duc apprend le métier à Léo le Coq. Ou encore lorsqu’ils réussissent à résoudre des enquêtes. Au départ, Léo le Coq est un simple stagiaire, mais, au fur et à mesure du livre, il devient lui aussi un vrai enquêteur. Comme d’habitude, l’humour et les jeux de mots sont nombreux, surtout avec le vocabulaire autour des oiseaux, comme, par exemple : « le dindon y laisse des plumes », ou quand le corbeau est en train de manger du fromage, comme dans la fable de La Fontaine.


Ce que je n’ai pas aimé dans ce livre :


Une seule chose : je n’ai pas trop aimé la fin du livre, je trouve qu’elle se finit en queue de poisson. Mais dans l’ensemble, et après avoir lu les quatre tomes (« La carotte se prend le chou », « L’Araignée est une fine mouche », et « Le Cachalot nage dans le potage » et celui-ci), je pense que c’est intéressant, car les enquêtes changent et sont toujours très drôles.


Littérature Jeunesse. Entre 8 et 12 ans, 160 pages, sorti en juin 2016, aux éditions Nathan.


Chronique rédigé par Lucas Barbé, 10 ans et demi, passionné par les Legos, les livres et les jeux vidéo.



#lehibounestpasmanchot #litteraturejeunesse #Nathan #EmmanuelTredez #labibliothequedelucas

87 vues5 commentaires