top of page

LES SEPT SOEURS - TOME 4 - LA SOEUR A LA PERLE - Lucinda RILEY - Roman


les sept soeurs la soeur a la perle tome 4 lucinda riley
Les sept soeurs - Tome 4 - La soeur à la perle - Lucinda Riley

Après le tome 3 intitulé La soeur de l’ombre, voici donc, en toute logique, la suite (bien qu’indépendante puisqu’il n’est pas nécessaire de lire les trois premiers tomes pour comprendre l’intrigue de celui-ci et vice-versa) : La soeur à la perle, ou l’histoire de CeCe, dont le vrai nom est Célaéno comme dans la Pléiade (mythologie grecque et astronomie).

J’avoue que j’ai un peu hésité à lire celui-ci, axé sur un personnage qui ne se présente pas sous son meilleur jour dans le tome précédent : CeCe est possessive, ses réactions sont parfois même très égoïstes vis-à-vis de sa soeur douce et introvertie, Star. Et j’ai estimé, qu’à 27 ans, CeCe manquait grandement de maturité dans ses réactions. Même si l’auteure lui a donné quelques circonstances atténuantes, comme le fait qu’elle soit sujette à des cauchemars presque toutes les nuits et que sa dyslexie ne lui a pas facilité la tâche dans ses apprentissages scolaires et post-bac, CeCe reste, au final, celle des quatre soeurs que j’ai eu à découvrir pour l’instant et qui m’a le moins « accroché ».

Par contre, les recherches qu’elle entreprend au sujet d’une certaine Kitty MacBride, et qui a vécu un siècle plus tôt, quittant l’Ecosse pour l’Australie à l’âge de 18 ans, là, j’ai été séduite par ces parties du roman. On y découvre l’histoire des colons Anglais, Ecossais, Allemands, pionniers et fondateurs des premières villes portuaires australiennes. On y découvre également la cruauté de beaucoup d’entre eux face aux tribus Aborigènes, dépouillés de leurs terres ancestrales et réduits en esclavage. Ainsi que le sort réservé aux enfants métis, qui, pour la plupart, étaient issus de viols et d’abus de pouvoir sordides.

En parallèle, on évolue au sein d’une famille de chercheurs de perles (les Mercer) dont les finances prospèrent grâce au commerce avec le Japon, l’Asie, l’Europe et les Etats-Unis, mais aussi la vie sauvage et les rudes conditions climatiques dans cette partie du monde. L’Australie n’est pas un continent pour les faibles âmes !

Au tout début du roman, on passe aussi par la Thailande, lorsque CeCe cherche encore à se décider sur le fait qu’elle va découvrir d’où elle vient… ou pas. Quelques passages se déroulent également en Angleterre, le point de ralliement entre les deux soeurs qui vivaient ensemble jusqu’à l’envol de Star vers sa nouvelle famille.

Le tome 4 est donc beaucoup moins statique que le précédent, aussi bien dans le présent que dans le passé. Cependant, le personnage de CeCe reste pour moi bien moins attachant que celui de Maia ( dans le tome 1 qui se déroule au Brésil), d’Ally (dans le tome 2) ou de Star (tome 3).

Pour boucler la saga, il me reste encore à lire le tome 5 intitulé La soeur de la Lune, le tome 6 La soeur du Soleil, le tome 7 La soeur disparue et le tome 8 Atlas : l’histoire de Pa Salt (sorti en mai 2023). Bref, environs 3 000 pages ! Et vous, avez-vous lu certains tomes de la saga des Sept soeurs ? Etes-vous tenté.e de les découvrir après mes retours de lecture ?


768 pages / Publié en juillet 2020 aux Editions Le livre de poche (Edition originale chez Charleston)


Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2 Post
bottom of page