2+0+2+1= V



Puisque la coutume veut que nous nous imposions une rétrospective tous les 365 jours, voici donc la mienne si tu souhaites la lire.


2+0+2+0= 4. Jusque-là, nous sommes d’accord, je pense.


Dans le tarot, le chiffre 4 est représenté par un personnage imposant et royal : l’empereur. En très bref, il symbolise la matérialisation, la réalisation concrète dans le monde du tangible. C’est une arcane puissante et qui en impose à son entourage. On ne négocie pas avec un empereur, on exécute les ordres. La lame manque de douceur, car ici l’action (ou l’inaction si la carte est inversée dans un tirage) prône sur tout le reste ! Avec le 4 donc, nous avons tous et toutes (à notre manière) été cette année obligé(e)s de nous adapter à un monde qui jusque-là nous était inconnu, souvent rempli de peur et d’incertitude pour les lendemains. Nous avons été bousculés, enfermés, stressés, endeuillés, traumatisés, malades, perdus, désespérés. Mais nous avons aussi réussi à dépasser nos angoisses, nos confinements, nos appréhensions et tant d’autres choses dont nous n’avons pas forcément conscience.


Toutes ces réflexions me ramènent à la chanson d’Obispo et de Saint-Pierre : « Si l’on devait mourir demain, que ferions-nous de plus, que ferions-nous de moins ? ». Et à la fin, la dernière strophe se termine par : « Moi, je t’aimerai… moi je t’aimerai. » Et c’est bien là où je veux en venir, avec mes quelques mots tapés humblement sur ma machine aujourd’hui. Tout réside dans l’Amour. L’Amour envers soi-même d’abord, et l’Amour pour autrui.

L’univers est un mystère, et l’humain, ce minuscule être que nous sommes, doté de nombreuses qualités et d’autant de défauts, oublie souvent le bien et l’Amour qu’il est capable de donner… et de recevoir.


Le 4 quitte la danse pour laisser entrer en piste le 5. Nous allons vivre 365 nouveaux jours en compagnie de l’arcane du pape. Cette carte représente le pouvoir au sens large du terme du Verbe. Maupassant écrivait ceci au sujet du Verbe : « Quelle que soit la chose que l’on veut dire, il n’y a qu’un mot pour l’exprimer, qu’un verbe pour l’animer et qu’un adjectif pour la qualifier. » Choisir son Verbe, c’est choisir ses pensées, ses actions et l’énergie que l’on décide, ou non, de mettre en mouvement.


Alors, pour cette nouvelle année, je te souhaite d’avoir et de recevoir un Verbe dans l’Amour, dans l’Amour de toi-même et dans l’Amour de toutes celles et de tous ceux qui croiseront ta route. Et si parfois tu t’égares, ou que tu décides de marcher à ton rythme, puisse l’Amour et la bienveillance de l’Univers toujours guider tes pas vers ce qui est juste pour toi.


Je finirai ces quelques mots en reprenant ceux de Joëlle Laurencin, car je pense qu’ils illustrent parfaitement ce que je souhaite exprimer ici : « L’amour est cette lueur d’espoir qui jaillit dans le noir… C’est le soutien, que l’on apporte à autrui, afin de le soulager de ses soucis… C’est l’accolade et la franche rigolade, que l’on adresse, à toutes les personnes en détresse… L’amour est une émotion universelle et fraternelle, sans laquelle l’humanité ne peut exister. »


Avec tout mon Amour sincère, je te souhaite, à toi et à tous ceux qui te sont précieux, une merveilleuse année.


Béatrice Bernier-Barbé.


Crédit photo: Lucas Barbé


#2021 #Meilleursvoeux #BéatriceBernierBarbé

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout