top of page

LES SEPT SOEURS - TOME 5 - LA SOEUR DE LA LUNE - Lucinda RILEY - Roman


les sept soeurs tome 5 Lucinda Riley roman le livre de poche
Les Sept Soeurs - Tome 5 - La Soeur de la Lune - Lucinda Riley

Construit sur le même modèle que les volumes précédents, le tome 5 de la saga des Sept Soeurs se concentre sur l’histoire de la famille biologique de Taygète, que tout le monde appelle Tiggy.

Dans la mythologie grecque, Taygète, soeur de la Pléiade, vit seule sur une montagne de Sparte. Il en est de même pour Tiggy qui trouve un travail dans un domaine familial perdu au milieu des grands espaces écossais pour veiller à l’acclimatation de quelques tigres des Highlands.

Dans la mythologie, Taygète devient par la suite l’objet du désir éphémère, mais ardent de Zeus. Pour lui échapper, elle demande de l’aide à Artémis, déesse de la nature sauvage, de la chasse et des animaux. Cette dernière répond à sa demande et la transforme en biche pour échapper à la traque de Zeus. Tiggy, dans les confins des Highlands, croit entrevoir un cerf blanc et au domaine, un homme riche et insistant qui répond au nom de Zed Eszu (anagramme de Zeus) tourne sans relâche autour de Tiggy, avec des avances toujours plus entreprenantes.


Lorsque Tiggy rencontre Chilly, un vieux gitan médium qui habite depuis on ne sait combien de temps non loin du domaine de Kinnaird, on plonge alors dans l’histoire de la famille de sang de la jeune-femme de vingt-six ans.


Nous sommes en mai 1912, avec Maria, l’arrière-grand-mère, dans le quartier de Sacromonte, à la lisière de Grenade, en Andalousie. C’est là-bas, à flanc de montagnes que la communauté gitane a creusé la roche pour y construire ses demeures de fortune. Sacromonte est une ville aux portes de la Cité, construite à partir de 1492 par toutes celles et ceux dont Grenade ne voulait pas en son sein. La vie y est rude pour la communauté gitane qui, pour autant, n’y perd pas sa joie de vivre et son amour inconditionnel pour le flamenco.

C’est ainsi que Lucia, la fille de Maria, devient une figure incontournable de la danse espagnole alors qu’elle n’est âgée que de dix ans. Ce don la pousse sur les chemins de l’exode, de Madrid à Barcelone, en passant par le Portugal lorsque la Seconde guerre mondiale éclate et que la communauté gitane devient la cible du III Reich. Puis, bien plus tard, viendront l’Amérique Latine et les Etats-Unis. C’est un voyage d’itinérante, de déracinée, jamais vraiment ancrée si ce n’est à sa culture et à son art : la danse, encore et toujours.


De souffrances en petits bonheurs, de coups du sort en bonaventure, l’histoire de la famille de sang de Tiggy s’avère être particulièrement passionnante.

Comme à son habitude, Lucinda Riley, dont le travail d’écriture s’inspirait une fois de plus de faits et de personnages historiques, nous embarque dans un périple fort plaisant où l’on ne s’ennuie pas. Un autre point a le mérite d’être mis en lumière : la culture ancestrale gitane, la danse et le monde de l’intangible. Un univers dans lequel la tradition de l'oralité n'a pas laissé beaucoup de traces écrites auxquelles se référer en tant qu'écrivain.e.

Une fois de plus, c’est un beau voyage littéraire et initiatique qui transporte le lecteur à travers les siècles et des aventures profondément humaines.


Il me reste donc encore à lire, pour boucler la sage des Sept Soeurs : La soeur du Soleil (Tome 6), La soeur disparue (Tome 7) et Atlas : L’histoire de Pa Salt (Tome 8).

Sont disponibles en chroniques sur le site les tomes précédents 1 / 2 / 3 et 4.


864 pages / Sorti en Juillet 2020 aux Editions Le livre de Poche (Editions originale chez Charleston)


Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2 Post
bottom of page