top of page

LA VRAIE VIE DE DANTE - Alessandro BARBERO

Cycles dantesques - Biographie


la vraie vie de Dante biographie Alessandro Barbero Dante Alighieri
LA VRAIE VIE DE DANTE - Alessandro Barbero - biographie

Dante Alighieri nait en 1265 à Florence, en Italie, "au coeur d'une société violente et multiforme du XIIIème siècle". Florence est à l'époque la ville la plus riche d'Europe. Elle est le théâtre de gros enjeux politiques et économiques. L'Italie, à cette époque, n'a pas de roi. C'est un royaume, né de la division de l'empire de Charlemagne. La position géographique du pays en fait le centre du commerce avec l'Orient. C'est aussi le pays le plus riche de la chrétienté. "Dans de nombreuses villes, dont la Florence de Dante, un véritable parti s'est formé, le parti guelfe, qui proclamait haut et fort sa fidélité au Pape et recourait à son aide pour s'accrocher au pouvoir, accusant tout rival, à tort ou à raison, d'être un ennemi de l'église."


Dante quartier de naissance Florence Italie
Florence - Italie - XIIIème siècle

Dante ( son prénom de baptême était Durante) est issu d'une famille de marchands et d'usuriers. Mais le commerce et les affaires ne l'intéresse pas. Et grâce au statut de sa famille et à son aisance financière, il peut se consacrer à ses passions qui sont la lecture, l'écriture et l'acquisition de nombreuses connaissances. Cependant, dans la trentaine, il se découvre un nouvel intérêt pour la politique, et c'est ici un aspect de la vie de Dante dont les livres d'Histoire parlent peu.

A l'époque, "toutes les villes italiennes étaient gouvernées par des conseils et des comités qui impliquaient la participation d'un grand nombre de citoyens. Pour prendre une décision, les conseils se réunissaient au son des cloches, l'ordre du jour était présenté, on enregistrait les discours et on procédait au vote, à main levé ou à bulletin secret."Tous les citoyens masculins, adultes et propriétaires qui payaient des impôts participaient au vote. Ce gouvernement "du peuple élargi" était renouvelé tous les six mois. Lorsque Dante prend part à la vie politique florentine, ce gouvernement est divisé en deux camps : les Guelfes (dont fait partie le poète) qui soutiennent l'église de Rome et le Pape, et les Gibelins, "nostalgiques du pouvoir central" et qui souhaitent voir l'Italie fonctionner comme la France ou l'Angleterre.

"Après avoir brièvement occupé le pouvoir en 1300, année où Dante occupait les charges politiques les plus importantes, la faction blanche (les Guelfes) fut renversée par un coup d'Etat et ses dirigeants furent condamnés à l'exil." Dante perd tout : ses terres, ses biens, son statut social, sa famille. Il est également condamné à mort (de deux manières différentes : la pendaison et le bûcher, au cas où la corde ne suffirait pas !) et passera les vingt dernières années de son existence en exil, dépendant de l'hospitalité de ses hôtes successifs. "Il restera toujours douloureusement conscient de l'humiliation de ne rien posséder en propre et de devoir dépendre de la bienveillance d'autrui."

C'est durant ces années d'exil qu'il écrit La Divine Comédie, "un portrait extraordinaire non seulement de l'humanité de son temps, mais de l'humanité tout court." Il est aussi l'auteur de textes moins connus comme La Vita Nuova (un mélange de proses et de vers consacrés à sa muse, Beatrice), De Vulgari Eloquentia ( un traité extraordinaire sur la linguistique), Le Banquet et La Monarchie (sur la politique).

Côté famille, l'Histoire a retenu son amour sans borne et totalement platonique pour Beatrice Portinari, qu'il rencontre pour la première fois au printemps 1274. Ils avaient alors huit et neuf ans. "Dès lors, je dis qu'Amour s'empara de mon âme". Jamais, ils n'échangeront une parole. Ils se rencontreront deux fois. Et Beatrice mourra jeune, mariée à un autre que lui.

Dante, de son côté, épousera une autre femme du nom de Gemma di Manneto Donati et appartenant à l'une des familles les plus puissantes de Florence. Ensemble, ils auront cinq enfants : trois garçons (Giovanni, Piero, et Iacopo qui retrouvera les dernières pages manquantes de La Divine Comédie) et deux filles (Antonia et... Beatrice).


Le poète meurt de la malaria à cinquante-six ans en 1321, en exil, à Ravenne.

Pour la petite histoire, depuis plus de deux cent ans, Florence réclame son sarcophage à Ravenne pour le placer dans la nef de la basilique Santa Croce, mais Ravenne refuse toujours de restituer sa dépouille, accusant Florence d'avoir banni le plus grand des poètes italiens !

En 2020, le conseil des ministres italien a choisi la date du 25 mars comme la journée de commémoration annuelle de Danteri (son prénom en italien). Cette date a été retenue car elle serait la date du début du voyage en Enfer et de la rencontre avec Virgile par le poète florentin (dans La Divine Comédie).


Si la vie d'un des plus grands auteurs de la littérature européenne vous intéresse, je vous conseille vivement la lecture de cette biographie extrêmement complète, signée Alessandro Barbero (historien italien contemporain, spécialiste de l'histoire médiévale et de l'histoire militaire) et traduite de l'italien par Sophie Royère.


480 pages / Publié en traduction française chez Flammarion en février 2021


#Dante #lavraieviededante #biographie #traduction #Chronique #Histoire #AlessandroBarbero #LaDivineComedie #poésie

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2 Post
bottom of page