LES ENDORMIS – L’AVIS DE FATIMATA DIALLO-BA

Dernière mise à jour : 21 févr.

Comme le disait si poétiquement Victor Hugo, « Les mots sont les passants mystérieux de l’âme ». Et lorsque ces mots sont écrits par une personne qui compte profondément dans notre vie, une femme extraordinaire au cœur immense, un être dont la culture dépasse toutes les frontières du temps, alors, ces mots sont empreints à une dimension magique qui réchauffe le cœur au plus profond de l’hiver.


Je vous laisse découvrir ces mots.


Merci Fatimata.

fatimata diallo ba beatrice bernier barbe impressions 2stv
Fatimata Diallo-Ba & Béatrice Bernier-Barbé sur le plateau de la 2STV

« Je viens de finir la lecture passionnante des « Endormis » et sans faire de jeu de mots facile, me voilà plus que jamais éveillée pour refaire la trame d'un récit faussement naïf, je dirais même extrêmement dense et complexe.


Cinq personnages qui se meuvent dans un monde traversé par ses courants meurtriers, qui se croisent puis se décroisent laissant à chacun d'entre eux la trace indispensable à sa survie, puis tous ensemble concourent à la survie de leur propre créateur. Non seulement c'est passionnant mais c'est profondément humain. Nous avons besoin les uns des autres, personnes de chair et d'esprit mais également personnages de papier. En se démultipliant en personnages attachants et pleins de vie, le narrateur leur permet de combler le gouffre de la perte de son enfant et se permet enfin de vivre.


Sans l'air d'y toucher, tu abordes les grands thèmes de la vie, l'amour, la mort, la vérité, le mensonge avec la légèreté qui sied aux grandes œuvres.

fatimata diallo ba beatrice bernier barbe 2stv sada kane
Emission Impressions 2STV chez Sada Kane

J'ai aimé ta capacité à restituer des dialogues hauts en couleurs, connectés à des situations de vie concrètes. J'ai aimé les descriptions au service de la narration qui traduisent l'attention des personnages à leur environnement et leur amour du pays.


J'ai aimé l'intrusion de la spiritualité et la poudre de merveilleux que tu as su subtilement répandre dans ce roman.


Enfin, j'ai aimé que tu me donnes à réfléchir et que ce voyage dans les airs se transforme en voyage terrestre, en voyage intime, en voyage littéraire.

Merci Béa pour cette belle découverte où je te retrouve toute entière dans tous les personnages. »


Fatimata Diallo-Ba, auteure « Des cris sous la peau », professeur de Lettres Modernes et Lettres Classiques.

Retour littéraire publié avec l'autorisation de l'auteure.


#lesendormis #roman #chroniquelitteraire #retourdelecture #consoeur #auteure #avis

87 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout